Affaire Mohamed Diallo : 18 Gardes rapprochés de Dalein libérés

Arrêtés au lendemain du meurtre du journaliste Mohamed Diallo, 18 gardes rapprochés de Cellou Dalein Diallo sur la vingtaine de personnes détenues, ont été libérés ce vendredi à Conakry.

Désormais, seulement deux agents de sécurité de l’UFDG sont encore détenus. Il s’agit d’Amadou Sow et Alghassimou Keita. Ces derniers vont encore rester en prison et devraient être jugés dans cette affaire. Alors qu’un des gardes a déjà trouvé la mort en prison.

Le 05 février dernier, notre confrère Mohamed Diallo a été tué par balle aux abords du siège de l’UFDG au cours d’un affrontement entre pro et anti Bah Oury, exclu la veille des instances du parti.

Depuis cette date, la famille de Mohamed et la presse guinéenne attendent toujours que justice leur soit rendues.

Toutefois, la libération de ces gardes rapprochés de l’UFDG intervient après l’inculpation du député Ousmane Gaoual Diallo, poursuivit par le Procureur de la République pour des propos jugés outrageants à l’encontre du Chef de l’Etat. Le député uninominal de Gaoual est également visé par une plainte des trois responsables du parti au pouvoir, pour dit-on, menaces de mort.

Abdoul Wahab Barry, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.