Affaire Sidiki Mara : Ses avocats comptent saisir la Cour de la CEDEAO

Après le refus des autorités judiciaires d’accorder une liberté provisoire au syndicaliste Aboubacar Sidiki Mara, arrêté à Boké et incarcéré depuis près d’un mois à la Maison Centrale de Conakry, ses avocats montent au créneau.

Au cours d’une conférence de presse, le collectif des avocats du syndicaliste dénonce l’implication de l’exécutif dans  ce dossier.

« Le chef de l’Etat lui-même, président de la République, gardien de notre stabilité institutionnelle, qui a prêté serment de respecter et de faire respecter la loi, qui ordonne à des hauts dignitaires l’arrestation d’un citoyen, de surcroit un syndicaliste en plein exercice de ses libertés syndicales. », déplore Me Paul Yomba, un des avocats de la défense.

Alors que l’inquiétude grandit chez la famille du syndicaliste, le collectif des avocats décide de saisir la Cour de la justice.

« Nous sommes en présence d’une violation grave, délibérée, manifeste des droits de l’homme, surtout émanant de la première autorité de la nation, nous avons donc décidé de saisir les juridictions supranationales, notamment la Cour de justice de la CEDEAO», prévient Me Yomba.

Pour rappel, c’est le 06 mai dernier qu’Aboubacar Sidiki Mara de l’Union générale des travailleurs (UGTG), a été arrêté nuitamment à Boké.

Déféré à Conakry, il a été placé sous mandat de dépôt et attend son jugement. Les multiples démarches pour qu’il obtienne une liberté provisoire sont restées vaines.

Alfred Bangoura, www.kababachir.com

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.