Affaire torture d’un présumé malfaiteur : Tous les éléments de la BAC 8 suspendus

Suite à la publication d’une vidéo montrant des actes de torture perpétrés par des éléments de la gendarmerie nationale et dont les images circulant sur la toile, ont suscité la colère et l’indignation des internautes, tous les éléments de la BAC 8 ont été suspendus par la hiérarchie.

Cette décision des autorités guinéennes est une simple réaction face aux multiples critiques formulées par des citoyens et les ONG sur les graves violations des droits de l’homme en Guinée.

Mais de l’avis de nombreux activistes des droits de l’homme, ces agents de sécurité accusés de ces actes de tortures méritent des sanctions plus sévères. Au delà de la suspension, la présidente de l’ONG Femmes, Développement et Droits Humains (F2DH), Moussa Yero Bah, souhaite que le commandant de la brigade anti criminels n°8 et ses hommes soient relevés de leurs fonctions.

En attendant la suite des enquêtes, les ONG de défense des droits de l’homme accentuent la pression face à ces actes odieux d’un autre âge, alors que la vidéo a été largement commentée sur les réseaux sociaux .

Abdoul Wahab Barry, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.