Affaires louches aux Sports : Isto Keira, morveux !

Au Département des Sports, on ne dénonce pas les petites affaires des membres du Cabinet, encore moins, celles d’Isto Keira, secrétaire général dudit département. L’ex international du Syli national de Guinée, Salam Sow l’a appris à ses dépens. L’ancien footballeur guinéen a tout simplement dénoncé la mauvaise gestion du Département, surtout quand il est question de voyage à l’étranger de l’équipe nationale.

Se sentant morveux, Isto Keira n’a pas attendu pour répliquer : « J’ai été surpris d’entendre que Salam Sow accuse le département que c’est sont des jeunes filles qui partent. Vous ne pouvez pas refuser à une certaines personnes de voyager, ni à une certaines carrière de travailler. » Jusque-là tout va bien. Il n y a pas d’attaques. Assez logique en somme.

De toutes les façons, Salam Sow a dit tout haut ce que tous les autres disent tout bas. Combien de fois des athlètes sont abandonnés à Conakry, alors qu’une maitresse, une parente, une épouse est confortablement installée en lieu et  place de l’ayant-droit. En classe affaire ou économique, ces triées sur le volet voyagent aux frais de la Princesse. C’est connu. C’est admis. Tant au niveau du Département qu’au niveau des fédérations (Football, Basket, Volley, Arts martiaux, etc.). Isto est morveux.

Et il le fait savoir de la façon la plus disproportionnée. Il a touché Salam Sow. «Si Salam Sow n’a pas de poste au département des Sports, c’est parce qu’il n’a aucun diplôme. Il doit se taire, parce qu’il a bénéficié d’un décret qui lui donne un statut de fonctionnaire hiérarchie A, ce qui n’est pas normal », se lâche Isto Keira.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.