Violences à Banankoro: 5 morts, des blessés et plusieurs maisons incendiées

La sous-préfecture de Banankoro dans la préfecture de Kérouané (Région administrative de Kankan), connaît des violences depuis hier jeudi 08 octobre 2015. Des affrontements entre militants du RPG Arc-en-ciel (parti au pouvoir)  et ceux de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) de l’opposition, ont éclaté aux environs de 11 heures le jeudi à Banankoro centre.

Et le bilan à la mi-journée de ce vendredi 09 octobre 2015, fait état de plus de  5 morts brûlés dans une concession d’un membre de L’UFDG au quartier Takouranin des blessés par balle, a appris notre quotidien électronique de sources concordantes. Aussi, une dizaine de concessions et plusieurs autres boutiques appartenant à des prétendus militants de l’opposition, ont été incendiés et ou vandalisés.

Selon Sidy Balde le chargé de la communication au niveau de la section de l’UFDG à Banankoro Centre   que nous avons  joint au téléphone cet après-midi (15 heures GMT).

Extraits de l’entretien téléphonique….

Kababachir.com: Bonjour Sidy, Pouvez-vous nous décrire la situation de violence qui se passe chez vous à Banankoro depuis le jeudi?
Sidy: je ne peux pas parler fort là où je suis pour ne pas qu’on me repère.  Car, on vient de me prendre que notre secrétaire administratif  Souleymane Télémélé Diallo vient d’être arrêté, violenté ensuite emporté par les militaires. La violence qui prévaut à l’instant où je vous parle c’est du jamais vue. Hier, comme convenus avec les responsables du Rpg c’était notre  jour de campagne le parti de L’UFDG , du coup nous avons préparer un accueil pour notre Parrain le Député de L’UFDG, nous nous somme fortement mobilisés pour allé l’accueillir à notre fort surprise nous avons été attaquée par des loubards du Rpg arc-enciel qui détenaient des machettes,  des fusils de chasse, des cailloux qui nous agressaient avec  d’où beaucoup de nos militants furent blessés et on s’est dispersée très difficilement on est rentré chez nous .
Un peu plus tard on à a pris qu’ils ont brûlé la concession de Iya Sekou Mara le fédéral de L’UFDG
Ainsi, tard dans la nuit ils ont commencé à nous agresser dans nos concessions, j’entendais partout des pleurs et des appels aux secours de nos militants avant de s’attaquer à notre concessions  ( chez mon papa) jetais dedans avec 4 jeunes militants de L’UFDG on a pris la fuite en escaladant la cour et on est sortie par arrière, ensuite les Rpgistes sont rentré dans la maison pour piller et volé nos biens selon les explications des survécu ya eu un autre groupe du même camp Rpg  ne sachant pas que c’est leurs amis qui  sont dedans , Ils on mis de l’essence et du feu d’où beaucoup de personnes furent brûlé vifs. C’est ce qui a fait monté la tension dans la ville et jusqu’au moment où je vous parle ils ont entrain de brûlé toute les boutiques et concession peuhl de Banankoro et ils sont activement à ma  recherche militaires comme civils.

Il faut rappeler que ces violences interviennent à moins de 2 jours du scrutin présidentiel du 11 octobre qui, à cette allure inquiète plus d’un observateur.

Ibrahima Kalil Keita, www.kababachir.com

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.