Afrique – changement climatique: Opter pour l’agriculture «intelligente»


Une «agriculture intelligente » est basée sur des pratiques compatibles aux exigences de résilience et de réduction des émissions des gaz à effet de serre.

Tunis (dpa) – La FAO a exhorté les pays africains à promouvoir une agriculture «intelligente» pour lutter contre les effets du changement climatique. Cet appel a été lancé par Djibril Dramé, membre de l’équipe de coordination sous régionale de la FAO, en Afrique de l’Ouest. Dramé s’exprimait, à Dakar (Sénégal) lors d’un atelier sous régional de «partage de connaissances et de sensibilisation face au climat dans les petits États insulaires en développement et en Afrique de l’Ouest».

Une «agriculture intelligente» est basée sur des pratiques compatibles aux exigences de résilience et de réduction des émissions des gaz à effet de serre, a-t-il expliqué. En effet, l’agriculture est un gros contributeur aux changements climatiques à travers les émissions autour de la production, du transport et de la distribution des aliments, a-t-il fait remarquer.

Le concept de «l’agriculture intelligente face au climat» (AIC) vise à améliorer l’adaptation du développement agricole à la réactivité climatique, a-t-il noté. Il offre une «approche intéressante» dans la recherche de solutions innovantes pour transformer et réorienter les systèmes agricoles dans le continent, a-t-il ajouté.

En Afrique, les pratiques agricoles dépendent, en grande partie, de la pluviométrie, et se caractérisent par de petites exploitations à faible productivité, «exacerbées par des facteurs dus aux changements et aux variabilités climatiques», a-t-il constaté. Djibril Dramé a recommandé de «transformer les systèmes alimentaires pour respecter les trois piliers de la durabilité économique, sociale et environnementale».

Keywords: Agriculture Changement climatique Résilience FAO AIC Pluviométrie Ressources naturelles

Source: https://www.dpa-news.de/

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.