Afrique – Investissements : Nouvelles garanties financières européennes


« Ces garanties permettent de partager les risques et contribuent à mobiliser et à attirer les investissements publics et privés ».

Tunis (dpa) – La Commission européenne (CE) a signé, le 22 janvier 2020, quatre accords de garantie d’un montant de 216 millions d’euros, qui contribueront à débloquer 2 milliards d’euros à investir dans les énergies renouvelables, les infrastructures urbaines et les jeunes entreprises en Afrique et dans le voisinage de l’Union européenne (UE). Ces accords ont été signés notamment avec la Banque allemande KFW (Kreditanstalt für Wiederaufbau ), la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) et la Banque européenne d’investissement (BEI), selon un communiqué de la CE.

« Ces garanties permettent de partager les risques et contribuent à mobiliser et à attirer les investissements publics et privés. Elles contribueront à stimuler l’approvisionnement en énergies renouvelables des communautés et des entreprises en Afrique et dans le voisinage de l’UE », a souligné Jutta Urpilainen, commissaire européenne chargée de la coopération internationale et du développement.

Elles « aideront les petites entreprises à investir et à créer des emplois, et rendront les villes africaines plus résilientes face à l’expansion des populations et aux effets du changement climatique », a-t-elle dit, citée dans le communiqué.

D’un montant de 46 millions d’euros, l’accord de garantie signé avec la KfW « contribuera à étendre la production d’énergie renouvelable en Afrique subsaharienne, à réduire les émissions de carbone de la région et à accroître l’efficacité énergétique », selon le communiqué.

Il « couvrira en partie les risques de commercialisation à long terme liés aux projets d’énergie renouvelable comme les parcs éoliens et les installations à panneaux solaires. Cette garantie permettra à davantage de personnes d’avoir accès à l’énergie et de réduire les coupures de courant », a-t-on précisé.

Les 4 accords de garantie font partie du plan d’investissement extérieur, qui vise à mobiliser plus de 47 milliards d’euros d’investissements publics et privés en faveur du développement dans les pays situés dans le voisinage de l’UE et en Afrique en utilisant une enveloppe de 4,6 milliards d’euros de fonds européens, a-t-on rappelé.

Source: https://www.dpa-news.de

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.