Les agences de publicité suspendent le mot d’ordre de grève

Annoncé pour lundi 06 mars, le sit-in des professionnels de la publicité, n’aura finalement pas lieu comme prévu devant les locaux de l’Office Guinéen de Publicité (OGP). Coincés jusqu’au mur, Paul Moussa Diawara et le Conseil d’Administration de l’OGP, à l’origine de la crise, qui fait suite à l’augmentation à 100% de la licence, qui est passée de 20 à 40 millions, jouent à l’apaisement.

Depuis les premières heures de ce mouvement de protestation, les mis en cause ont multiplié les rencontres ces derniers jours et tentent d’apaiser les tensions pour éviter que cette crise ne soit ingérable.

Ainsi, après une rencontre avec l’OGP, les agences de publicité décident de sursoir à leur sit-in, et pour l’instant, elles restent favorables à l’ouverture d’un pourparler avec l’OGP et le CA en vue de trouver une issue à la crise.

Dans une déclaration, l’Union nationale des agences et des régies publicitaires (UNARPGUI)  décident de suspendre le mot d’ordre de grève.

« Nous, représentants de l’UNARPGUI), informons l’ensemble des professionnels de la publicité, de la suspension du sit-in, préalablement prévu ce lundi 06 mars devant les locaux de l’OGP à Kaloum. », pouvait-on lire dans la déclaration.

Aux dernières nouvelles, une commission de réflexion constituée de 7 membres dont 2 représentants de UNARPGUI, 2 représentants de l’OGP, 2 représentants du Conseil d’administration et 1 représentant du ministre d’Etat, SG à la présidence de la République, a été mise en place, pour réfléchir sur les tenants et les aboutissants de cette démarche.

Abdoul Wahab Barry, kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.