Aïd El Kebir: la fête célébrée en différé à Labé 

Vêtus de leurs habits neufs pour la plupart, les fidèles musulmans de Labé ont envahit tôt ce matin, les différents lieux de prières pour s’aquiter de leur devoir.
 C’est a bowloko le plus grand lieu de prière de la ville que le préfet safioulaye Bah et le député Uninominale de Labé Cellou Baldé y ont effectués la prière. Dans son sermon, le grand imam Thierno Badrou Bah a abordé les modalités de l’immolation dont entre autres les critères de choix des bêtes à immoler : »on ne peut immoler une bête souffrante, trop émaciée ou qui boite » a déconseillé l’imam, poursuivant que celui qui a l’intention de faire l’immolation n’a qu’à égorger lui même la bête qu’il soit homme ou femme.  Mais si l’intéressé  se sent empêché de le faire lui même, il peut en confier à un musulman pour le faire à sa place ou tenir la main de celui qui égorge, si l’intéressé n’ose pas.
 Le préfet safioulaye Bah a pris la parole après la prière, en remerciant d’abord les fidèles musulmans présents : »beaucoup de choses se sont passées ces derniers temps chez nous. Chacun de nous doit aimer son prochain et lui souhaiter de bonnes choses » a-t-il demandé.
 L’honorable Cellou Baldé lui a emboité les pas . Dans son discours, il a salué l’intérêt que les sages de Labé manifeste à l’égard de tous  les fidèles venus pour célébrer la fête, qu’ils soit indigènes ou venus d’ailleurs.
 Il est à noter que dans d’autres localités, la fête sera célébrée le mercredi 22 août.
 Mamadou Kossa Sow depuis Labé pour Kabanews

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.