Algérie – Startups : Vers un cadre juridique propice à l’innovation technologique


Tunis (dpa) – Le « cadre juridique » des startups, en Algérie, « sera établi en juillet 2020 ». Cette annonce a été faite, le 16 mars 2020, par le ministre algérien de la microentreprise, des startups et de l’économie de la connaissance, Yassine Djeridene. L’objectif est de « conférer davantage d’efficacité et d’efficience en matière de création d’entreprises innovantes », a-t-il déclaré, cité par l’Agence de presse algérienne (APS). « L’important est de créer des entreprises efficientes et de qualité et non pas la multiplication du nombre de ces entreprises sans réaliser de plus-value », a-t-il insisté.

La loi de finances 2020 a prévu de nouvelles mesures sous forme d’incitations fiscales au profit des startups, notamment celles opérant dans le domaine de l’innovation et des nouvelles technologies, a-t-on indiqué de même source. Il s’agit d’exonérations fiscales concernant l’impôt sur les bénéfices et la taxe sur la valeur ajoutée (TVA), dans le but d’assurer la pérennité de ces entreprises et de réaliser, à moyen terme, un développement économique durable dans le pays, a-t-on précisé.

D’autres mesures portent sur des exonérations douanières pendant la phase d’exploitation, outre des facilitations d’accès au foncier dans le cadre de l’extension des projets d’investissement, a-t-on rappelé.

Source: https://www.dpa-news.de

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.