ALLIANCE AVEC LE RPG : L’UFR gênée aux entournures

Entre l’Union des forces républicaines (UFR) et le Rassemblement du peuple de Guinée (RPG-arc-en-ciel), le mariage tourne de plus en plus à la gêne. Surtout pour la première. En fait, si d’une part, Sidya Touré et Mohamed Tall sont les bienfaits de ce rapprochement contre-nature, d’autre part, les sujets délicats à aborder se multiplient dans cette union. Déjà, quand il s’est agi du 3ème mandat, des membres du parti du Haut-représentant du chef de l’Etat n’avaient pas manqué de flétrir le rêve du président Alpha Condé. Une désapprobation qui se manifeste également à propos du discours anti-malinké que le chef de l’Etat a tenu le week-end dernier au siège de son parti.

Du mieux qu’elle peut et pour ne pas fâcher l’allié Alpha Condé, l’UFR s’efforce de ne pas aborder les sujets polémiques qui minent le camp présidentiel. Ainsi, la question du troisième mandat n’avait jamais été inscrite au menu des discussions formelles du parti. Les honorables Saïkou Yaya Barry et Baïdy Aribot qui en avaient parlé avaient été interpellés par des journalistes et se sont davantage exprimés en leurs noms qu’en celui du parti. Et c’est à la même chose que l’on assiste aux sujets des propos d’Alpha Condé. Ainsi, hier, au cours de l’Assemblée générale qui s’est tenue au sujet du parti à Matam, personne n’a délibérément mentionné les propos du chef de l’Etat.

C’est seulement à la fin de la rencontre que des journalistes obligeant le parti à se prononcer ont demandé notamment à l’honorable Aïssatou Daffé ce qu’elle pense. Et sa réponse en dit long sur son embarras :

Ce sont des propos que nous ne pouvons tenir à l’UFR. Nous sommes tous des Guinéens et donc, des propos ethnocentristes de responsables (politiques), nous ne voulons en vivre à l’UFR

On en retient qu’elle ne les condamne pas. Mais elle s’efforce de s’en démarquer. Entre les deux, se situe  l’embarras.

Anna Diakité,www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.