Alliances et mésalliances : Alpha Condé aura-t-il raison de l’UDG

En véritable bête politique, Alpha Condé ne s’avoue jamais vaincu. Même devant l’évidence. Kaloum est tombée entre les mains d’une candidate, à priori la plus conventionnelle et inattendue. Comme ce fut presque le cas au législatives. Avec ces communales, le RPG a manifestement mordu la poussière.

Une triste réalité inadmissible chez le parti présidentiel. Nulle part en effet, à part là où il y a eu des votes communautaristes, le RPG ne s’est détaché de ses adversaires, si n’est l’UFDG c’est souvent d’anciens alliés qui peuvent faire basculer la balance d’une côté ou de l’autre. A l’image de l’UDG de Mamadou Sylla. En effet, à l’heure des alliances et des mésalliances, bien malin celui qui en sortira vainqueur. C’est qui est sûr, Alpha courtise même les ex alliés. Pour sa part, le président de l’UDG, aujourd’hui allié de l’UFDG, a joint par téléphone le patron de Futurelec pour une possible alliance.

Alpha Condé aura-t-il raison de l’UDG ? Nul ne le sait. Seulement,  « Je suis un grand faiseur de roi. Tout le monde a besoin de moi. Ma porte est ouverte à tout le monde. Moi, je ne suis un haineux, tout le monde le sait. Je suis un homme politique et je défends l’intérêt de mon parti et de mes militants. Je suis un homme libre, mon choix est libre. A l’intérieur du pays, l’UFDG, l’UFR, tous ont besoin de moi. Par exemple à Boké, je suis très courtisé. Mon parti va se réunir pour voir quelle direction allons-nous prendre. La seule personne qui ne m’a encore contacté ni envoyé d’émissaire, c’est Madame Aminata Touré de KaloumYigui. J’attends. Ma porte n’est pas fermée », proclame dans la presse locale le président de l’UDG.

Au même moment, Alpha appelle et exprime sa volonté de (re) voir Mamadou Sylla avec lui : « J’ai parlé avec le Président. Il m’a dit qu’il envoie vers moi ses émissaires, et d’accepter de coopérer avec eux. Le but c’est de voir comment soutenir ses candidats, donc nouer une alliance avec le RPG Arc-en-ciel. J’ai dit au Président qu’on va écouter les propositions que ses émissaires vont nous faire. D’autres partis politiques aussi viennent nous faire des propositions d’alliance. On est en train de voir ».

Contrairement aux assurances de Dembo Sylla, député UDG, lequel a juré de ne point s’allier au RPG. Selon lui, c’est absolument exclu. Apparemment, Mamadou Sylla n’est pas fermé à une éventuelle alliance. Quitte à laisser en rade l’UFDG ? C’est toute la question.

Jeanne Fofana, Kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.