Un allié du RPG plaide pour un remaniement gouvernemental

« Les populations guinéennes ne sont pas en connexion avec ce gouvernement. » C’est un désespérant constat de Patrice Camara de l’UNR (Union nationale pour le renouveau) dont le leader du parti est Boubacar Barry ‘’Big-up’’, aujourd’hui ministre de l’Industrie.

L’UNR estime donc que les ministres de la République sont loin des attentes. Et du coup, elle plaide pour un remaniement gouvernemental afin de mieux répondre aux attentes. Par la voix de Patrice Camara, l’UNR s’est vite dédit au cours de la même émission radio, lundi matin, à Conakry. Cette fois-ci, ce cadre politique parle d’un manque de communication entre le gouvernement et les populations. Ce à quoi devrait s’atteler la COPAM, une structure d’opportunistes qui veulent donner une meilleure visibilité des actions du gouvernement.

Et pourtant, la gouvernance d’Alpha Condé est bancale, inefficace et approximative. Cet amateurisme est sans cesse dénoncé par Sydia Touré, Dalein Diallo, Lansana Kouyaté, etc., bref par toute la classe politique de l’opposition. D’ailleurs, récemment, l’UFR a fait une proposition au gouvernement pour mieux tenir la boussole du développement. De toute évidence, les secteurs sociaux de base sont malades de la gouvernance d’Alpha Condé. Les infrastructures routières font honte. Des trous béants sont observés jusqu’au nez  et à la barbe du Palais Sékhoutouréya.

Alpha Condé et ses ministres sont obnubilés par des grés à gré afin de mieux s’enrichir. La pauvreté gagne du terrain ainsi que le chômage sans précédent. En essayant de polir la gouvernance d’Alpha Condé sous des meilleurs auspices, l’UNR est coupable de haute trahison.

 

Jeanne Fofana, Kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.