Alpha candidat du RPG : l’annonce attendue en août ?

Ni les manifestations politiques avec morts d’hommes et destructions des biens publics et privés, ni la pression de la CEDEAO, de l’Union africaine, encore moins des USA, de l’Union européenne ne dissuadent – en tout cas jusqu’à maintenant – Alpha Condé, afin qu’il abandonne son projet de 3è mandat, cette fois-ci de 6 ans, avec le nouveau machin qui fait office de Constitution.

Les conventions régionales ont été organisées. La convention nationale est programmée pour le 5 août, à Conakry. Et c’est bien en ce mois que l’actuel président déclarera sa candidature à sa propre succession, au compte de 2020. C’est du moins, une information exclusive détenue par notre rédaction.

Si cette information s’avère, Alpha Condé aura réussi un autre forcing. Mais, d’ici là, bien des actions à l’interne, à l’externe, au niveau international peuvent être réalisées pour empêcher toute autre imposture du RPG et de son leader, celui-là même qui revendique plus de 40 ans de lutte pour l’instauration de la démocratie en Guinée. Salim Cissé ne rêvait jamais de cette option : Alpha Condé, candidat en 2020. Depuis qu’il a exprimé cette position publiquement, il a été effacé des écrans radars.

En attendant, des sources indiquent par ailleurs que le vieil homme entretient l’ambigüité autour de sa candidature, pour éviter l’implosion du RPG. Sinon qu’il n’est pas disposé à rempiler, malgré le soutien de Moscou, de Pékin et d’Ankara.

Quoi qu’il advienne, le FNDC est alerté. L’opposition aussi ainsi que l’ensemble des Guinéens épris de démocratie y compris la Haute Guinée lassée des promesses farfelues d’un régime décadent. Faut-il donc attendre l’annonce officielle de la candidature pour prendre les rues ou faut-il anticiper, disperser les efforts et les énergies avant le jour J ? C’est toute la question.   

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.