Alpha Condé aurait-il des soucis de santé ?

Après les rumeurs le donnant pour mort alors qu’il s’était rendu en catimini en Tunisie et les prétendues consultations qu’il ferait régulièrement en occident, la santé du président est de nouveau au-devant de la scène publique. Et paradoxalement, c’est lui-même qui, à la faveur de l’Assemblée générale du RPG de ce samedi, a donné de l’envergure à la polémique en relayant une rumeur que des proches à lui auraient colportée.

S’en servant pour justifier des complots que ces proches intenteraient à son encontre, il révèle qu’en marge de l’inauguration, le 28 avril, du centre de diagnostic de la CNSS, on aurait distillé qu’il avait piqué une crise.

Mais n’allant pas au bout du récit, il ne dit donc pas ce qui s’était passé pour que cette rumeur soit ainsi propagée. En lieu et place, il charge ceux qui l’ont propagée en promettant qu’ils mourraient avant lui. Mais sans certainement le savoir il évoque ainsi avec une pointe de banalité un des sujets des plus sensibles. Car en dépit de son exercice que l’on sait destiner à rassurer sur son état de santé, beaucoup expliquent la guerre de succession qui a commencé dans son entourage par le fait qu’il ne pourrait pas au-delà de 2020, même s’il en avait l’envie. Pour ceux-là la vraie-fausse crise de ce 28 avril est une supplémentaire de cette prévision.

Anna Diakité, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.