Alpha Condé à Bambeto : le ghetto devient-il fréquentable ?

Alpha Condé, était ce 20 février à la mosquée centrale de Bambéto où il a accompli la grande prière du vendredi dans une véritable ferveur religieuse. Les fidèles musulmans de cette zone ont fait salle comble pour partager ce moment de dévotion avec le chef de l’Etat. C’est une information du bureau de presse de la Présidence de la République. La visite d’Alpha Condé dans cette partie dite chaude de la capitale est fort significative.

En effet, ghettos ! Ce vocable fort évocateur à cause du symbole qu’il représente – zone surpeuplée où une minorité ethnique vit à l’écart du reste de la population – a crée depuis peu, une vive polémique entre pouvoir et opposition. La connotation que ce ghetto donne dérange. Et pourtant, c’est bien le président Condé qui l’a lâché il y a des mois, pour désigner ce qui est désormais convenu d’appeler l’axe du mal : Hamdallaye, Bambéto, Cosa, etc. où le sentiment d’abandon que les jeunes ont rend cette partie de la capitale manifestement ingouvernable.

L’opposition qui se désole de n’avoir jamais vu le président dans les bas quartiers pour voir comment ceux-ci vivent, crie à la dérive et exige des excuses publiques. Pour sa part, Fodé Oussou Fofana, estime que les propos du chef de l’Etat ne vont pas dans le sens de l’apaisement et de l’unité nationale. « Les Guinéens de la banlieue et d’ailleurs vivent dans des conditions très précaires où misère et pauvreté se côtoient à souhait. Je pense que si le président s’était donné la peine d’aller faire un tour dans les bas quartiers, ils n’aurait pas qualifié Bambéto, Hamdallaye, etc. de ghettos » Ce vice-président de l’UFDG s’inquiète quant à l’avenir que veut réserver Alpha Condé à ces quartiers qu’il ne supporte manifestement point. De toute évidence, « Je lui dit que l’axe Hamdallaye, Cosa, Bambéto est encore meilleure à certains quartiers de Conakry », témoigne Fodé Oussou Fofana.

De longs mois après cette boutade, Alpha Condé dont la gouvernance est bien malmenée par Ebola et les détournements des deniers publics se rend à Bambeto dans la mosquée centrale. Là, il a invité les Imams à renforcer la sensibilisation pour lutter contre la maladie, « surtout que certains ne veulent pas qu’Ebola soit éradiqué en Guinée ». Dans cette démarche, il a conseillé d’éviter de prier sur des corps non sécurisés.

Selon le bureau de presse de la présidence de la République, à la sortie de la mosquée, le Président de la République, en compagnie de l’Imam Ratib, a été vivement ovationné par les populations du quartier Bambéto, en majorité les jeunes. Une attitude des populations de cette localité qui a obligé le chef de l’Etat à faire plusieurs tours du quartier en compagnie d’une foule en liesse. Et de conclure : « Bambéto a adopté Alpha Condé. » Comme quoi, le ghetto d’Alpha Condé s’est pacifié. Autant se dédire et donner espoir à l’approche des joutes électorales.

Qui est fou ? Certainement pas la jeunesse de Bambéto.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.