Alpha Condé berne les femmes

Lui qui avait dit sans cesse qu’il dédie ses mandats aux femmes et aux jeunes, nargue ces deux couches sociales et, à la limite, se moque d’elles. Aux jeunes, il lance : « Ne soyez pas pressé. Je vais vous mettre auprès des aînés ». Ceux qui l’ont cru n’ont aujourd’hui que leurs yeux pour pleurer.

Aux femmes, dernièrement, au siège du RPG, parti au pouvoir, il se moque : «J’ai dit au Premier ministre et à son gouvernent que dans les prochaines nominations, je prioriserai entièrement les femmes à tous les grand postes de responsabilité. J’ai confiance aux femmes parce qu’elles sauvegardent mieux l’argent. » Comble de la moquerie : « Vous êtes l’œil pour surveiller les ministres pour ne pas qu’ils détournent. » Franchement, quelle capacité ont ces douces moitiés de contrôler des délinquants économiques endurcis protégés sur toute la ligne par Alpha Condé lui-même. Visiblement, il se moque de l’intelligence de ces femmes qui le croient encore. Doivent-elles jouer le rôle de l’Inspection d’Etat, de l’Agence nationale anticorruption, etc. ? Un sacré amalgame de la part du président en fin de mandat constitutionnel.

Comble de tout, Alpha Condé ajoute à la bouillabaisse : «Le rôle des militants du RPG aujourd’hui, c’est d’être sur le terrain en permanence, près des populations, pour expliquer ce qui a été fait, mais surtout ce qui doit être fait. » Sacré mélange de genres.

 

Jeanne Fofana, www.kababachir;com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.