Alpha Condé fixe la date du référendum et des législatives

Dans un décret rendu public mardi soir sur les ondes des médias d’Etat, le président Alpha Condé a fixé la date du référendum qui sera couplé avec les élections législatives au 1er Mars prochain.

Une décision qui suscite des vives réactions des politiques et des acteurs de la Société civile. Alors qu’une trêve avait été observée pour permettre aux religieux de mener des démarches afin de trouver une solution de sortie de crise, Alpha Condé a pris le devant en profitant de cette accalmie pour passer à la vitesse supérieure.

En réaction à cette décision le Coordinateur du FNDC pense que la démarche d’Alpha Condé n’est autre que son projet de 3ème mandat : « L’enjeu pour lui (Alpha Condé ndlr), ce n’est pas les législatives mais en entraînant les gens aux législatives et en faisant le couplage, c’est de faire voter pour une nouvelle Constitution. Ce qui lui permettrait de mettre tout à plat et de se présenter à la prochaine élection présidentielle », a fait savoir Abdourahmane Sano.

De son côté Fodé Oussou Fofana, pense qu’Alpha Condé a dépassé le rubicond

« Alpha Condé a dépassé le rubicond, c’est un mépris vis-à-vis du peuple de Guinée et de la communauté internationale. Si cela passe, la Guinée va être dans une situation pire que la colonisation. C’est comme si on a jamais été indépendant. Ce n’est pas un problème de partis politiques, c’est un problème de l’ensemble des guinéens. C’est tout le peuple de Guinée qui doit se lever », estime le Vice Président de l’UFDG, la principale formation politique de l’opposition.

En attendant la suite des événements, la crise politique est loin de trouver une issue.

Ibrahima Sory Camara, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.