Alpha Condé : « Je suis prêt à débattre de ma gestion»

Alors que la question de sa représentation à la prochaine présidentielle d’octobre 2020 suscite des interrogations, Alpha Condé lance un défi à ses opposants.

« Je suis prêt à débattre de ma gestion » a déclaré le président guinéen au cours d’une interview chez nos confrères de Jeune Afrique.

Pendant que la présidentielle approche à grand pas, Alpha Condé dit être favorable à l’ouverture d’un dialogue inclusif, comme le réclame la Communauté internationale, qui exige des élections inclusives en Guinée.

« Partout, la démocratie, c’est la voix du peuple (…) », reconnait Alpha Condé. Ajoutant que : « J’ai toujours été ouvert au dialogue et je souhaite qu’une discussion franche s’instaure afin que l’élection à venir soit inclusive. Mais pour dialoguer il faut être deux, or je constate que si cette opposition a refusé d’aller aux élections le 22 mars, c’est parce qu’elle était convaincue que le pouvoir serait renversé. D’un côté, il y a une logique démocratique, de l’autre une logique putschiste. Néanmoins, je suis prêt à débattre de ma gestion, bien sûr, mais aussi de celle de ces anciens Premiers ministres du régime militaire qui dirigent aujourd’hui le FNDC. Beaucoup de jeunes ne se souviennent pas de ce qu’ils ont fait, ni dans quelle situation désastreuse se trouvait la Guinée en 2010. Beaucoup ne savent pas qu’un certain Cellou Dalein Diallo était, en 2001, l’un des principaux zélateurs d’un projet de réforme de la Constitution octroyant au président de l’époque un septennat renouvelable à vie. Tout cela doit être mis sur la table, non pas afin d’éliminer tel ou tel candidat, mais pour que chacun assume ses responsabilités », a-t-il laissé entendre.

Après le double scrutin contesté du 22 mars dernier, qui ouvre la voie à un 3ème mandat pour Alpha Condé, la présidentielle de 2020 s’annonce déjà compliquée pour les guinéens, dont la majorité ne veut encore cautionner un projet de présidence à vie, après celles de Sékou Touré et de Lansana Conté.

Mais pour l’instant, Alpha Condé n’a pas encore dit son dernier mot et au sein du RPG, il n’ya pas encore un candidat déclaré pour la présidentielle d’octobre prochain.

Ibrahima Sory Camara, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.