Alpha Condé: l’homme qui n’écoutait pas la radio, s’informe et réplique

Il dit à qui veut l’entendre et sans cesse qu’il ne lit pas les journaux, il n’écoute pas les radios et surfent pas sur Internet. C’est un Président d’une autre époque, est-on tenté de dire. Mais, en réalité, Alpha Condé dit des contrevérités.

En effet, lors de son voyage sur Kamsar pour l’inauguration d’un port au compte de GAC, François Soudan, l’ami du président décrit l’ambiance : Alpha Condé farfouillait dans des journaux et autres magasines paru à la veille. Mais ceci est une autre histoire. Plus récemment, le samedi dernier, il égratigne la presse, notamment certaines radios comme il le dit. Il fait allusion sûrement à la radio Espace dont le patron serait menacé par le pouvoir de Conakry.

Au cours d’une émission, l’animateur principal lançait à l’antenne : « On a peut-être un président malade, on ne sait pas ce qui se passe. Tout le monde a vu la fin de règne de Lansana Conté. On peut avoir un malade au sommet de l’Etat… » De quoi irriter Alpha Condé, lequel répond, sans jamais changer : «Quand on les entend dans les radios, ils disent qu’il est malade, il est parti en Europe, il n’est pas bien portant. Même si tout le monde me combat, je crois à une chose ma main est avec Dieu, on ne pourra rien contre moi. Donc, moi je ne réponds à personne. »

Et comme l’avait bien prédit un autre animateur de la même émission, « Il risque de marcher de Conakry à Kassa ». Il n’a pas menti. Alpha Condé tombe dans le panier : «S’ils disent que je suis malade, dites-leur de venir, on va marcher de Coyah à Conakry. »

Et toc !

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.