Alpha Condé : ni Mandela, ni Obama mais un despote!

On ne sait pas combien de temps il va être confirmé dans son statut de despote impitoyable. Mais Alpha Condé est déjà dans le sillage. Il a raté d’être le Mandela guinéen, loupé de devenir l’Obama guinéen, parce que loin de ces deux modèles de gouvernance. Désormais, le choix est fait : les autocrates asiatiques, de la Corne de l’Afrique ou de l’Afrique du sud-est. Des contre-exemples de bonne démocratie.

 En voici un extrait : « Je viens du Rwanda, un pays bien géré et qui avance. L’Ethiopie est un pays bien géré qui avance. Enfin, pourquoi vous ne posez pas la question de Singapour. Pourquoi vous ne parlez pas des pays de l’Asie du Sud Est. Quand on dit que le Singapour est bien développé, pourquoi vous ne vous posez la question de savoir comment il était ? Nous en avons assez qu’on invective : l’Afrique, l’Afrique. L’Asie du Sud- Est dont on vante tant est bien développé mais comment ? Est-ce des démocraties ? La Malaisie ? Pourquoi vous ne voulez pas que je collabore avec Kagamé ? Non, je n’ai aucun complexe. »

 Pour Alpha Condé,« S’il a une bonne expérience, je tire les leçons de son expérience pour faire avancer mon pays. Donc, je ne rentrerais pas dans ce débat, limitation de mandat ou pas. Ce qui m’intéresse, ce que j’ai des engagements avec le peuple de Guinée. Je remplis ces engagements. C’est vous qui spéculez. Il y a certains qui s’agitent, qui sera vivant en 2020, qui ne sera pas là, qui est Bon Dieu. » On le sait, Kagamé est loin d’être un démocrate. Mais il inspire Alpha Condé. Sassou n’est pas un bon exemple de démocratie. Et tout le bataclan de Condé. Mais faute de modèle idéal, valable, le président guinéen s’emmure…

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.