Alpha Condé « prend acte » de sa désignation comme candidat à la présidentielle

« Je vous ai entendu, je prends acte. Si vous voulez que j’accepte vote proposition, il faut que vous vous engagiez que le RPG soit ce qu’il était avant, un parti qui n’oublie personne. Le bilan c’est bien, si vous voulez que je continue, il faut que vous engagiez pour que ceux qui se sont battus retrouvent la joie de vivre ».

C’est par ces mots que le Président Alpha Condé a réagi à sa désignation comme candidat à la présidentielle du 18 octobre prochain. Il maintient encore le suspens sur sa candidature même si de nombreux guinéens restent convaincu qu’il ne va pas reculer et prône une présidence à vie.

Alors que ses opposants jurent de l’empêcher à briguer un troisième mandat, le locataire du Palais Sékhoutouréya est en train de dérouler tranquillement son agenda pour se maintenir au pouvoir.

En réaction à cette annonce, l’opposant Bah Oury déplore cette attitude de l’ancien opposant historique devenu Président et qui avait pourtant promis d’être le Mandela de la Guinée.

« La candidature quasi-officielle pour un troisième mandat de M. Alpha Condé en dépit de la limitation constitutionnelle à deux mandats, plonge encore davantage la Guinée dans une logique aventureuse et dangereuse pour la stabilité de la Guinée et de la sous-région. Cette situation déplorable au regard des luttes démocratiques antérieures jalonnées de tragiques répressions est un recul pour la Guinée », regrette l’opposant.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.