Alpha Condé et la presse locale : entre snobisme et panacée !

Il a mobilisé encore une partie de la presse locale pour lui donner des leçons d’éthique et de déontologie. Les journalistes invités et dépités par les invectives ont eu devant eux, un habitué du snob. Mais aussi cet homme politique qui a besoin de sa presse ne serait-ce que pour une panacée. D’un côté, c’est le bâton, de l’autre, la carotte. Un tandem qui fonctionne visiblement mais dont l’hypocrisie sort en filigrane.

Les journalistes acceptent de se faire tirer les oreilles mais, cela ne les dissuadent point. Tant et si longtemps que la gouvernance d’Alpha Condé est bâtie sur l’amateurisme, le clientélisme, le népotisme, la corruption, les détournements des fonds publics, l’octroi à outrance des marchés publics à des particuliers et sans appels d’offres, etc.

Ces tares qui empoisonnent cet autre  quinquennat ne sauraient être tues par les journalistes, quitte à être traités de tous les noms. Alpha Condé souhaite avoir une presse responsable, qui respecte aussi les institutions mais, à son niveau, il verrouille et fait verrouiller les sources d’informations par des ministres et autres cadres zélés en quête de largesses.

De quoi alimenter la rumeur et la désinformation. Il n’a pas alors à se plaindre de la sorte, surtout qu’il dit ne jamais lire, écouter les radios ou surfer sur Internet. C’est ce qui est absolument faux. Pour preuve : «Mais il se passe assez de choses au niveau des radios qui est inadmissible, (…) il y a trop de radio qui mettent des émissions irresponsables qui poussent à l’indiscipline et à la mise en cause de l’unité nationale. »

Alpha Condé oublie qu’il avait déjà dit qu’il n y a pas de journalistes en Guinée, alors que ceux-ci ont saigné pour qu’il sorte de prison. Ce n’est pas tout, pour prouver que Condé est un imposteur : « Quand je lis certaines choses ça ne m’encourage pas. Il faut que vous soyez une presse d’investigation, d’enquête… »

 Investigations, enquêtes ? Pour qui Alpha Condé prend la presse locale ? Juste une panacée pour polir son image à l’international. Comme pour faire croire que « La Guinée est en marche »…sur une autre planète !

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.