Pourquoi Alpha Condé s’apprête-t-il à limoger son ministre de la Sécurité, Abdoul Kabèlè Camara?

En début de semaine, j’avais posté sur mon portail Facebook une publication dans laquelle j’ai évoqué le refroidissement des relations entre Alpha Condé et son ancien avocat, Maître Abdoul Kabèlè Camara, devenu ministre depuis l’avènement de son client au trône de l’Etat. Après le ministère de la Défense, il est l’actuel patron (sans autorité?) de la Sécurité et de la Protection Civile.

Si Abdoul Kabèlè Camara a longtemps été considéré comme figurant parmi les intouchables du régime de soin ancien client Alpha Condé, la donne a véritablement changé depuis bientôt trois mois. C’est du moins à en croire nos sources bien introduites au Palais Présidentiel, lesquelles révèlent une désormais dégradation gravissime des relations entre les deux complices d’antan. Pour plus de précisions, je vous propose textuellement les confidences de mes sources d’informations :

 » Il n’y a pas une chose qui ait perturbé Maître Abdoul Kabèlè Camara dans ce monde plus que son départ à l’incognito de la tête du Ministère de la Défense pour celui de la Sécurité. Certains ont estimé qu’il a bénéficié des faveurs et de la confiance du Président en remplaçant un ministre limogé pour faute lourde. Loin s’en faut. Le Président a été très stratège en procédant ainsi. En fait, le Professeur Alpha Condé était informé des détournements colossaux opérés par Maître Kabèlè Camara, en complicité avec l’Intendant Général de l’Armée, le Chef d’Etat Major Général des Armées et les Chefs d’Etat Major Particuliers. Ces scandales financiers, qui portent sur près de 120 milliards, ont été enregistrés via des surfacturations et autres extorsions frauduleuses opérées sur des achats de fournitures, d’armements, de dotations en vivres et accoutrements militaires. Il a fallu déplacer à l’improviste le ministre Kabèlè pour que le pot-aux-roses soit découvert par son successeur, Mamadi Diané qui, voulant vite revenir dans les bonnes grâces de son mentor, a aussitôt remonté les données chiffrées au Président de la République qui est le Ministre titulaire de la Défense doublé du Commandant en Chef des Forces Armées Guinéennes ». Consécutivement à tout ce qui précède, le Président s’apprêterait à limoger son ancien avocat pour sans trop de tintamarre, en lui confiant un poste de consolation:

« Le ministre Kabèlè, sauf changement de dernière minute, est sur une liste rouge depuis quelques jours. Il doit être limogé et remplacé par un Commissaire haut perché de la Police Nationale, qui est un très proche du Président. A ce jour, le Président attend un dernier rapport des enquêteurs sur ce dossier pour brandir les sanctions. C’est même l’implication de certains officiers supérieurs qui freine l’élan du Président, puisque le Professeur Alpha Condé compte s’appuyer sur l’armée pour tenter de mettre à exécution son projet de troisième mandat. C’est parce que le Président n’a plus confiance à ses collaborateurs du Ministère de la Défense qu’il est allé, lui-même, à la rencontre de Vladimir Poutine pour négocier bien des transactions d’envergure devant permettre le renforcement des capacités opérationnelles des forces armées en perspective à l’annonce de ses ambitions de se maintenir au pouvoir. En tout cas un poste de consolation sera trouvé pour Maître Kabèlè pour éviter qu’il se retourne contre le Président en sourdine par rapport à certains dossiers stratégiques », rapportent mes sources.

Nouvelledeguinee.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.