Alpha est-il candidat ou président de la République ?

« Alpha Condé continue à se comporter en candidat plutôt qu’en chef d’Etat. Lui qui a vocation à rassembler les Guinéens et unir le pays, il catégorise et stigmatise ses compatriotes et consacre son temps et son énergie à critiquer, alors qu’on attend de lui qu’il agisse pour changer la situation. Malheureusement, le seul projet qu’il a c’est le bilan des autres. »

Sans vouloir souffler sur les braises ou attiser un quelconque feu entre Alpha Condé et Tibou, il y a tout de même matière à réflexion sur cette sortie de l’actuel ministre du commerce, lorsqu’il était encore en exile. Ce qui est inédit et donc utile d’être souligné, c’est bien le caractère inoxydable de cette déclaration. En effet, près de dix ans après cette sortie, Alpha Condé est encore resté lui-même : il critique sa propre équipe. Il accuse ses opposants de détournements de fonds publics. Mais, jamais, il ne prend d’actions pour mâter les présumés coupables.

C’est pourquoi Tibou avait bien vu : « Au lieu de répéter bêtement que l’opposition est composée d’anciens Premiers ministres qui ont pillé le pays, encore qu’on attende les preuves de cette grave accusation au risque de tomber sous le coup de la dénonciation calomnieuse, il doit enfin proposer aux Guinéens une offre politique et sociale qui leur ouvre de grandes perspectives. Leur passé ne peut pas être leur avenir quand même. »

Une alternative tout de même : « Attend-t-on la révolution comme ailleurs pour sortir de la cécité politique et intellectuelle ? Rien que le départ massif des investisseurs du pays et des citoyens, quelle qu’en soit la raison, est un mauvais signal, ainsi d’ailleurs que la situation de crise permanente depuis l’arrivée au pouvoir de l’opposant historique, devenu de plus en plus hystérique, isolé et haï. »

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.