Alpha répond au FNDC : « Personne ne peut me faire peur »


La manifestation projetée par le FNDC, le 14 octobre prochain, contre le tripatouillage de la Constitution ne semble pas effrayer le locataire du palais Sélhoutouréya.

En tout cas, Alpha Condé, qui affiche une certaine sérénité à quelques jours de la date butoir, a déclaré haut et fort que cette menace ne lui fait pas peur.

« Personne ne peut me faire peur, encore moins aux guinéens. Ils sont en train de jouer. Moi, je n’ai pas eu peur  de Sékou Touré, ni à Lansana Conté, encore moins aux militaires (rire). Ce que moi je sais, j’ai peur seulement de Dieu. Le reste, le gouvernement existe », a déclaré mercredi le Chef de l’Etat guinéen au cours d’une cérémonie de remise de 50 mille  gilets de sauvetages aux pêcheurs artisanaux au port de Boulbinet dans la Commune de Kaloum.

Toutefois, rappelle l’ex-opposant historique, «  La démocratie autorise la marche, mais les manifestants ne doivent pas empêcher les autres citoyens de circuler librement. Donc, la manifestation et la protection de la vie des citoyens de leurs biens. Personne ne peut accepter qu’on détruise les biens d’autrui. Les gens peuvent manifester, c’est leur droit de manifester. Siradio était opposant, Bah Mamadou était opposant et moi-même, j’étais opposant mais, personne n’a entendu que  j’ai dit aux militants de jeter les cailloux, de gâter la voiture de quelqu’un. Donc, je vous rassure que personne ne mettra désormais la Guinée derrière… », a-t-il averti.

Au cours d’une sortie médiatique, le ministre de la Sécurité, a affirmé que l’Etat prendra ses responsabilités vaille que vaille, face aux troubles à l’ordre public, pendant que le FNDC, promet de réactiver les cellules des veilles dans les quartiers, pour mobiliser les citoyens afin que la marche du 14 octobre, dont l’itinéraire n’est pas définie, soit couronnée de succès.

Ibrahima Sory Camara, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.