Alpha souffre de sa prothèse au fémur, l’armée en alerte maximale, la répression programmée contre l’Opposition, …

Un malheur ne vient jamais seul, dit l’adage. Suite au choc qu’il a subi dernièrement au Tchad lors de l’investiture de Idriss Déby, la prothèse placée à sa sortie de prison dans le fémur de Monsieur Alpha Condé a pris un coup dur. Bien que le champion du RPG résiste aux douleurs depuis deux jours, l’entourage constate l’accentuation de sa claudication.

Il est prévu d’ailleurs qu’il effectue dans les prochains jours un voyage d’ordre médical. Reste à  savoir si ce sera avant ou après les manifestations programmées par l’Opposition.

Toujours est-il qu’après sa rencontre, ce vendredi 12 août 2016, avec des jeunes dans la Commune de Kaloum, Monsieur Alpha Condé a présidé au Palais Sèkhoutouréya une réunion de sécurité avec la hiérarchie militaire.

Une réunion convoquée pour mettre l’armée en alerte maximale, à compter du lundi 15 août 2016, pour dit-on préparer les renforts en cas de débordement des forces de maintien d’ordre à la faveur des manifestations politiques. Le confinement des leaders de l’opposition n’est pas exclu pour empêcher la réussite des manifestations projetées.

Tout cela se passe au moment où le fils du président, Mohamed Alpha Condé, a maille à partir avec la justice française pour cause de biens mal acquis.

L’affaire est à l’étape des enquêtes. Le niveau de vie ostentatoire de l’aîné des enfants de Monsieur Alpha Condé, ses faramineuses dépenses lors de cérémonies dans les quartiers huppés de Paris et ses multiples affrètements de jets privés pour ses déplacements à travers le monde ne plaident pas en sa faveur.

L’ONG Global Witness, spécialisée sur les questions de transparence économique est aux trousses du fils Condé à cause de son train de vie et du ticket d’entrée d’au moins 400 millions de dollars payés par la société Sable Mining, une compagnie minière active en Afrique, fondée par les Britanniques Phil Edmonds et Andrew Groves pour acquérir l’énorme gisement de fer du mont Nimba.

Contrairement au chèque de 700 millions de dollars payé par la société Rio Tinto et dont le professeur a utilisé à sa guise, les 400 millions sont allés directement sur le compte de Mohamed Alpha Condé à Dubaï au détriment du Trésor guinéen.

Il est inconcevable que le président Alpha Condé qui était incapable en 2010 de payer à un moment le carburant lors de la campagne présidentielle sans l’apport du Premier Ministre Lansana Kouyaté se trouve à la tête d’une fortune évaluée à plus de 500 millions de dollars en 6 ans quand le pays entier végète dans la misère et la saleté.

Nous mettrons à profit notre séjour parisien pour suivre cette affaire rocambolesque, tant et si bien que le revenu mensuel déclaré de Mohamed Alpha Condé en tant que Conseiller à la Présidence (800 euros), ne lui permet point de s’offrir le niveau de vie qu’on lui reconnait dernièrement en France.

Nous y reviendrons.

Mandian SIDIBE, Journaliste, depuis Paris
Contact: +33 7 53 61 31 87

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.