Alphashows : la nouvelle trouvaille d’un président sclérosé !

Il s’ennuie s’il n’est pas entre deux avions en dix jours ou deux semaines, le tout aux frais de la Princesse. Il accuse ses ministres de n’être point inspirés pour impulser le développement. Mais Alpha Condé lui-même n’est manifestement pas le mieux loti en termes d’initiatives profitables aux Guinéens qu’il berne aujourd’hui avec des projets et programmes irréalistes.

Le président guinéen a la bougeotte mais il est sclérosé, statufié pour enfin lancer son fameux changement. Pour enfin exécuter les incalculables annonces – parfois en un coup de tête, sans rien réfléchir – qu’il a faites depuis plus de six ans. « Moi je ne suis pas venu faire la démagogie, je suis venu pour que la Guinée avance, je ne suis pas pour les tricheurs», clamait Alpha Condé. A y voir de près on est tenté de qualifier l’auteur de cette déclaration de menteur. Sauf que ce n’est pas la seule qu’il a faite. Pour lui, « L’intellectuel est celui qui travaille pour son pays et non celui qui travaille pour sa poche. »

Question : y a-t-il vraiment dans l’avion Condé un seul ministre, un seul proche, un seul ami qui travaille pour la Guinée sans penser à sa poche, surtout que les conditions sont créées pour s’enrichir illicitement ? Il revient à la charge à l’occasion du 25ème anniversaire de son retour d’exil, pour déclarer : « Le mensonge est fini. On va tout contrôler. Ceux qui pensent qu’ils sont proches de moi et ne peuvent pas être frappés vont être surpris. »

Que contrôle vraiment Alpha Condé, si ce n’est les jets pour se rendre sous d’autres cieux ? Il autorise le vol et les détournements. Il protège les coupables, car il estime que « C’est un système qu’il faut changer complètement. » Et c’est lui-même qui initié et cultivé ce dit système, au regard de cette explication qu’il donne : « Quelle que soit la capacité d’honnêteté de quelqu’un quand il y a un système comme ça, évidemment, il ne s’en sortira pas. Donc il faut d’abord reformer le système. A partir de ce moment, on peut pouvoir sanctionner les coupables parce qu’ils seront plus facile à identifier. » Pour se justifier, Alpha Condé extrapole : « En Guinée on aime trop mentir sur les gens. Et si vous les suivez, vous allez sanctionner des innocents et laisser les véritables fautifs. » Et donc, « Nous n’allons pas rentrer dans cela. » Une prime pour les voleurs de la République !

Comme il s’ennuie sans cesse, il s’est fait une nouvelle trouvaille : Alphashows. Le mode opératoire ? Mobiliser des corporations de l’informel notamment pour leur parler de tout et du n’importe quoi, alors que les gens ont plutôt besoin de trouver des crédits pour booster leurs projets. Ils ont besoin d’appuis pour écouler leurs produits. Ils ont besoin d’engrais pour étendre leurs potagers, etc. ils ont besoin d’autonomie, de mutualisations, etc. Mais Alpha Condé préfère les rencontrer et bavarder. Aucune action qui accompagne.

Ces rencontres rappellent un ancien chef d’Etat que la Guinée a connu. A la seule différence, Alpha Condé fait comme un dîner de famille, mais, le fond, c’est le même populisme. Les priorités sont mises de côté pour s’occuper des détails. Depuis plus de 6 ans les Guinéens attendent les premières sensations, mais on est encore au stade des annonces. Ainsi va la Guinée du changement…

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.