Altercation entre gendarmes et policiers : la réforme des forces de défense et de sécurité mise à mal

Pendant que les leaders et les militants de l’opposition guinéenne occupaient les rues de certains quartiers de la capitale, une vive altercation a été observée entre gendarmes et policiers, chargés de maintenir l’ordre public. La scène s’est produite à la Minière, au moment où le cortège du Président de l’Union des forces démocratiques de Guinée essayait de rallier les quartiers d’Hamdallaye et de Bambeto, considérés comme le bastion de cette formation politique.

Bloqué au rond-point de la Belle-Vue, il a pu avancer (une première fois avant de rebrousser chemin) à la suite d’une négociation entre lui et une des parties adverse (en l’occurrence la gendarmerie) jusqu’à la Minière, près du siège national du parti. Arrivée à ce niveau, des éléments de la police n’ont pas digéré que les gendarmes, dirigés par Balla Samoura, veuillent laisser Cellou Dalein Diallo et son groupe occuper la voie publique, en « totale contradiction » avec les instructions données par le commandement de la police.

Des éléments de deux corps se sont échangés quelques coups en présence des journalistes et militants présents sur les lieux. Mais les choses sont vite rentrées dans l’ordre. Interrogés, les chefs tentent de minimiser la scène, mettant en avant une possible « incompréhension » qui serait due à une absence de coordination entre les deux commandements.

Quoi qu’il en soit, cette image (surréaliste pour certains) met la lumière sur les dissensions qui existent entre la police et la gendarmerie guinéennes. De ce fait, les ratés de la réforme de forces de défense et de sécurité entreprise dès la prise de fonctions du Président Alpha Condé, en 2011.

Si les forces de sécurité, qui sont censées protéger les citoyens, se battent dans les opérations de maintien de l’ordre, comment la population pourrait-elle avoir confiance aux agents de la police ou de la gendarmerie ?

Thierno Diallo, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.