Amadou Djouldé Diallo : ces sorties ratées d’un journaliste-historien !

On ne sait pas trop à quoi servent réellement ces sorties hitorico-tribales d’Amadou Djouldé Diallo, ancien journaliste sportif de la RTG, aujourd’hui éjecté par l’ancien ministre Makanera Kaké. Ses sorties parlent de lignées, de réalités sociétales, de marabouts, etc. le tout mélangé à la politique. Un savant dosage de giottisme qui est loin de transcender les clivages ethniques.

En effet, cet homme de la voix et de la plume est en train de se dévoyer, en faisant des sorties outrancières sur Dalein Diallo, ses épouses et de leurs lignées. Avec une forte odeur tribale qui fait croire que ceux-ci sont mieux que les autres. Ces jeux de séduction crispent le climat politique et donne un boulevard de réflexion à ceux qui attribuent à Dalein ce statut de ‘’leader politique pour les Peuls’’. Pire, Djouldé fait remonter à la surface même sans le dire, cette sordide réalité de Rundé et de Fulaso qui a fait tant de débats et de rancœurs.

« Au vu de la présentation par-delà les caractères et la façon dont vous vous donnez la passion de présenter à chaque fois Cellou Dalein Diallo ou un membre de son camp comme le messie ou comme s’il était le plus noble de tous les peuls du Foutah, laisse à donner beaucoup d’inquiétudes auprès de tous les fils et filles de Foutah qui ne me semblent pas une bonne trajectoire pour l’unité de tous les peuls et de la Moyenne Guinée en générale de Pita à Labé, de Mamou, Dalaba, Mali yimbérén, Kankalabé, télémilé, Kindia, Touguéà Koubia et Dinguiraye et entre autres », a récemment réagi un compatriote, manifestement peiné par le choix du journaliste-historien.

Invite lui a été donc faite : « Ne soyez pas dans la domination des puissances financières ni dans la condescendance à l’égard des autres et non plus un homme de culture non vertueux. » Et de conclure : « La politique n’est pas une religion. Battons-nous pour des hommes capables politiquement et non dans la politique politicienne qui divise pour régner et exister. » Cette réplique risque d’être une arête pour Djouldé Diallo déjà enivré par ses sorties qui, loin de militer en faveur de Dalein, le compromettent dangereusement.

En conséquence, Dalein est mis à l’étroit dans son propre fief. Illustration maladroite de Djouldé Diallo : « En revenant sur l’ascendance de CellouDalein Diallo, on se rend tout suite compte que ce mariage constitue des retrouvailles et alliances des plus grandes familles maraboutiques du Labé, et devrait par conséquent, favoriser un rassemblement fédérateur autour de CellouDalein Diallo.Car, il n’est de secret pour personne que depuis que ce dernier a porté son choix sur Blacky au détriment de l’actuel préfet de Labé, Safioulaye Bah, les relations entre les deux hommes ne sont pas au beau fixe. Ce fait est renforcé par l’implication directe de Alpha Condé, qui chasse sur les terres de son principal opposant, sur fond de diversion, de division, de corruption et de débauchage jusque dans la famille du  » Waliou » Thierno Aliou Bhoubha Ndiyan, par la nomination de certains de ses membres comme Aissatou Baldé, la ministre de l’environnement, Oscar Baldé, l’ambassadeur de Guinée au Gabon et sa sœur, madame Néné Bah, ambassadrice en Allemagne et beaucoup d’autres dans les sphères de l’administration. »

 

Jugez-en !

 

Jeanne Fofana, Kababachir.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.