Amendement électoral : les opposants de l’accord veulent dissuader les députés à adopter cette loi

Les opposants de l’accord du 12 octobre multiplient les initiatives pour empêcher l’adoption du projet de loi portant amendement électoral, obtenu à la faveur de l’accord politique du 12 octobre.

Regroupés autour du font uni pour la défense du droits des citoyens, les opposants de cet accord politique veulent dissuader les députés guinéens à adopter une telle loi.

Selon  Dr Faya Millimono, leader du Bloc Libéral, initiateur d’une pétition, « Aujourd’hui, il y a un front national qui s’est constitué comme rempart pour empêcher que les recommandation numéro 15 et 16 de l’accord du 12 octobre ne deviennent loi de la république donc devant s’imposer à tout le monde…
C’est vrai que la mouvance et l’UFDG forment une majorité pour faire adopter une loi organique mais le front national pour la défense des droits des citoyens fera tout pour empêcher cet amendement du code électoral concernant le mode de désignation des chefs de quartier et des présidents de districts…».

Par ailleurs, les membres du Front Uni pour la Défense des droits des citoyens, une coalition des partis politiques et des ONG de la Société civile, disent avoir obtenu  4 millions  de signatures d’une pétition contre l’adoption du projet de loi portant sur la modification du code électoral.

A préciser que le projet d’amendement du code électoral est déjà arrivé à l’hémicycle et devrait être adopté dans les jours à venir.  

 Abdoul Wahab Barry, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.