Les anciens travailleurs de Rio Tinto ne décollèrent pas contre la société minière

Les anciens travailleurs de la société minière Rio Tinto n’ont toujours pas digéré leur licenciement. Ce 17 novembre 2016, ils ont manifesté à Conakry pour dénoncer, disent-ils, l’injustice dont ils ont été victimes.

Selon leur porte-parole Mory Condé, le but de leur mobilisation vise à dénoncer l’injustice, la discrimination et les mauvaises mesures d’accompagnement dont ces anciens travailleurs de Rio Tinto ont été victimes, sous un programme imposé et présenté comme un «départ volontaire aux travailleurs».

Si en août dernier ils avaient manifesté pour le même motif, la direction de la société anglo-australienne n’a toujours pas résolu le différend qui l’oppose à ses anciens employés. Les anciens travailleurs, eux, se réclament encore de Rio Tinto. «Jusqu’à présent, on se considère comme des employés de Rio Tinto», a expliqué M. Condé.

L’Inspection générale du travail s’est entretenue avec les responsables des manifestants et a promis de trouver une solution à ce problème. «Ce que nous pouvons vous dire, c’est de vous rassurer que l’inspection du travail est là pour veiller à l’application de la loi», leur a-t-on rassuré à la sortie de leur rencontre.

Thierno Diallo, Kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.