Annulation de l’exclusion de Bah Oury : ‘’’Il ne sera jamais reçu à l’UFDG’’, prévient Fodé Oussou

Le verdict du tribunal de première instance de Dixinn, qui a annulé vendredi l’exclusion de Bah Oury au sein de l’UFDG, n’aura pas suffit pour que le Vice-président exclu de l’UFDG, rejoint les rangs du parti qu’il a crée.

Très remonté contre le verdict du TPI de Dixinn, qui donne raison à Bah Oury dans ce dossier politico-judiciaire, le camp de Cellou Dalein Diallo a réagit à cette décision de justice.

S’exprimant au cours d’une rencontre samedi avec des jeunes de Kiroti, dans la commune de Ratoma, Fodé Oussou Fofana, n’est pas passé par mille chemins.

Le Vice-président de l’UFDG qualifie d’un ‘’non-évenement’’ le verdict du TPI de Dixinn.

« C’est un non évènement.  Alpha Condé a donné l’instruction à Bah Oury de tout faire pour déstabiliser son principal opposant. C’est pourquoi, Alpha Condé a donné des instructions à la justice de tout faire pour trancher en faveur de son ami Bah Oury qu’il accusait hier d’être le présumé commanditaire de l’attaque de son domicile.», déplore Fodé Oussou Fofana.

Poursuivant, Fodé Oussou parle d’un « pacte » signé entre Alpha Condé et Bah Oury pour déstabiliser l’UFDG :

« Bah Oury, l’ami intime d’Alpha Condé aurait dit se battre pour la libération de ses prisonniers. Parce qu’ils étaient tous  accusés dans cette affaire. Aujourd’hui pourquoi Bah Oury est gracié et les autres croupissent injustement en prison ? Nous savons que les deux ont signé un pacte pour déstabiliser notre  parti. Mais ça ne marchera pas. S’il veut, il n’a qu’à continuer à divaguer, il est exclu du parti. Mais il avait été averti, blâmé, suspendu avant d’être exclu complètement du parti. Il n’a qu’à rejoindre le RPG ou être le Premier ministre de M. Alpha Condé. Il ne sera jamais reçu au sein de l’UFDG. Il est désavoué par toutes les fédérations, tous les membres du parti. S’il veut il crée son parti s’il a des militants ? », avertit le président du groupe parlementaire Les libéraux Démocrates.

Abdoul Wahab Barry, www.kababachir.com

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.