Appel à la résistance contre un 3ème mandat : le FNDC dresse le bilan de la 1ère journée

Dans le cadre de la résistance active et permanente contre la reforme constitutionnelle, qui ouvrirait la voie à Alpha Condé de briguer un troisième mandat, le Front National pour la Défense de la Constitution, avait invité ses membres à deux journées de manifestations, les 28 et 29 janvier 2020.

La première journée a été suivie à Conakry et dans certaines villes de l’intérieur du pays, où les activités économiques ont été paralysées dans divers endroits, suivis des dégâts matériels et humains. On compte un mort et 4 blessés par balles pour cette première journée

Voici le bilan établi par le FNDC :

COMMUNIQUE N°0 56

La désobéissance civile contre le coup d’État constitutionnel a été largement suivie par les populations dans plusieurs villes du pays. Rien n’arrêtera la résistance citoyenne engagée contre le 3ème mandat jusqu’à l’abandon total de ce projet illégal et inopportun. Ce mardi 28 janvier, la protestation populaire s’est poursuivie de plus belle dans plusieurs villes du pays notamment à Conakry, Boké, Boffa, Dubreka, Tanéné, Kindia, Coyah, Kolabougni, Kamsar, N’zérékoré, Mamou, Pita, Dalaba, Labé, Koubia, Dabola, Dinguiraye, Fria, Kouriya, Sangarédi, Manéa, Gaoual, Lelouma et Koundara. Toutes les activités administratives et commerciales ont été totalement ou partiellement paralysées dans ces localités. La situation était particulièrement tendue dans les préfectures de Kindia et de Dubréka plus précisément à Tanènè où les forces de défense et de sécurité ont violemment réprimé les manifestations en faisant usage des armes de guerre. Un jeune 19 ans été tué la nuit dernière à Koloma. On dénombre quatre (4) blessés par balle dont Ousmane Camara blessé au pied par balle à Dubréka et trois autres personnes à Kolama et à Dixinn. Plusieurs personnes ont également été arrêtées. Toutes ces exactions constituent une raison de plus qui justifie la nécessité de poursuivre la lutte pour empêcher la perpétuation de ce régime. La résistance citoyenne se poursuit demain mercredi 29 janvier dans tout le pays.

Ensemble unis et solidaires, nous vaincrons.

 Conakry, le 28 janvier 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.