Après la défaite de Theresa May, l’étrange calme des marchés financiers

La livre sterling a peu bougé, les marchés ne croyant pas au « no deal », même si la sortie de l’UE pèse sur la croissance.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.