Après la légalisation du CPG comme parti politique, Bachir KABA monte au créneau

C’est avec indignation et révolte que le Conseil des Patriotes Guinéens (CPG) a appris la création d’un parti politique dénommé Convergence des Patriotes Guinéens en abrégé (CPG), cette situation crée sans nul doute une source de confusion et d’amalgame entre le Conseil des Patriotes Guinée (CPG) reconnu sous ce sigle au niveau national et international et ce parti politique obscur dirigé par un certain Billy Nankouma Keita.

Le Conseil des Patriotes Guinéens (CPG) profite de ce communiqué pour signifier au peuple de Guinée que notre mouvement qui n’est plus à présenter n’est ni de prés ni de loin lié à ce nouveau parti endossé par le nouveau ministre de l’intérieur et certains de ses hommes mains.

 Notre mouvement est et demeure libre et nous n’avons aucune alliance avec aucun parti politique encore moins un gouvernement fut-il dirigé par Lansana Kouyaté.

 Par ailleurs, le Conseil des Patriotes Guinéens invite le président, ou le responsable de ce parti politique à prendre contact avec nous pour trouver une solution acceptable, afin de régler cette situation plutôt singulière.

 Le conseil des Patriotes Guinéens(CPG) ne restera pas les bras croisés, nous ferons tout ce qui est légalement permis afin de protéger notre mouvement de certaines personnes qui sont à la recherche de capital politique et jeter le discrédit sur une structure respectée et respectable qu’est le (CPG). Le capital politique se construit mais ne s’usurpe pas.

 Le conseil des Patriotes Guinéens continuera de suivre cette affaire jusqu’à un règlement définitif de la question. Nous n’accepterons aucun compromis à ce niveau, notre combat demeure le même c’est-à-dire l’avènement d’une société libre et prospère en Guinée.

Une société basée sur la légalité, le respect d’autrui et le développement durable.

 Le Bureau exécutif du CPG

 Président Bachir KABA

Source : L’observateur Guinéen : Dernière Mise à jour : 12/09/2007

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.