Après son audition, Ibrahima Sory Camara placé en garde à vue

Poursuivi par le Procureur de la République, pour dit-on, ‘’offense au Chef de l’Etat’’, suite à une vidéo postée sur sa page facebook, faisant des révélations sur une réunion sécrète tenue à Sékhoutouréya, dont l’objet, selon lui, était de planifier l’incendie du marché Madina, Ibrahima Sory Camara a été auditionné jeudi au PM3 à Conakry.

Après avoir été entendu par les enquêteurs, pendant 4 heures d’horloge, Ibrahima Sory Camara, a été placé en garde à vue.

Selon son avocat, c’est une démarche est quant même conforme au code de procédure pénal, mais avec un délai précis.

 « Conformément au code de procédure pénal, l’enquêteur a estimé qu’il fallait recourir au droit de garde, ce qui est légal et qui est prévu par le code de procédure pénal, mais encadré dans un délai précisé. Donc, mon client a été retenu en garde à vue jusqu’à la fin de la procédure. J’estime et sûrement nous serons devant le procureur de la république », a estimé Me Salifou Béavogui.

Fervent militant de l’UFDG, Ibrahima Sory Camara, dit avoir des preuves de ces déclarations sur la planification de l’incendie déclaré au marché Madina et qui a ravagé quelques 352 boutiques, 24 ateliers de couture et 62 tables.

Pour le Procureur de la République, Ibrahima Sory Camara a tenu « des propos injurieux, diffamatoires et vexatoires à l’endroit du chef de l’Etat ».

En attendant la suite de ce feuilleton judiciaire, Ibrahima Sory Camara, devrait rester encore en garde à vue.

Abdoul Wahab Barry, www.kababachir.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.