Après sa sortie ratée, l’opposition exige la démission du DG de la police

Au cours d’une plénière  tenue ce vendredi au QG de l’UFDG à Hamdallaye CBG, l’opposition guinéenne a réagit  à la sortie médiatique du Directeur général de la police, Bangaly Kourouma, qui demande le prolongement du mandat du président Alpha Condé.

Très en colère contre cette sortie ratée de Bangaly Condé, l’opposition républicaine exige son limogeage, suivie par des poursuites judiciaires.

‘’Qu’il soit tout de suite démis de ses fonctions et poursuivi devant les tribunaux !’’, réagit Aboubacar Sylla.

Pour le porte-parole de l’opposition guinéenne,  ‘’Le fait d’avoir violé notre constitution, violé cette règle essentielle et les différents accords nous amène non seulement à dénoncer énergiquement de tels propos mais également à exiger qu’il soit sanctionné sévèrement’’.

Ajoutant que : ‘’Ceci est extrêmement grave, un haut cadre de l’État qui tient des propos totalement anticonstitutionnels, qui violent  notre constitution qui prévoit que le mandat du président de la République n’est renouvelable qu’une seule fois, et qui affirme que le Président de la République doit être président à vie, nous avons dit que c’est extrêmement grave. », a poursuivit Aboubacar Sylla au cours du compte rendue de la plénière de l’opposition guinéenne.

D’autre part, ajoute-t-il, ‘’c’est un haut fonctionnaire de l’État, il est astreint à la neutralité du service public, ceci est prévu dans notre constitution et rappelé dans l’accord du 12 octobre 2016″,  a déplore Aboubacar Sylla.

Pour rappel, au cours d’un rencontre à N’Zérékoré, Bangaly Condé, s’est exprimé en faveur d’un prolongement du mandat du président Alpha Condé. Le Directeur général de la police est allé jusqu’à dire : ‘’Aussi longtemps qu’Alpha Condé sera en vie, il sera président de la Guinée’’. Avant d’ajouter: ‘’Je suis le Directeur général de la police et c’est moi qui coordonne tous les policiers de la Guinée. Que tu m’aimes ou pas, je suis là et il n’y a pas un autre chef. Tant qu’Alpha Condé est au pouvoir, je serai là. Sauf la mort’’, a-t-il prévenu.

Abdoul Wahab Barry, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.