Après le tête-à-tête Condé-Dalein, la classe politique affiche sa sérénité

L’actualité politique guinéenne reste dominée par le tête-à-tête, jeudi 1er septembre, entre le président Alpha Condé et le chef de file de l’opposition Cellou Dalein Diallo. Une rencontre saluée tant par l’opposition que le pouvoir, sans oublier plusieurs acteurs de la société civile, tous s’engagent à œuvrer pour une atmosphère détendue en Guinée.

Le secrétaire administratif du RPG/Arc-en-ciel Lansana Komara espère «qu’après cette rencontre [ils] iront dans les meilleurs délais à un dialogue constructif qui [leur] permettra d’aller à des élections communales apaisées où chaque parti sera jugé par le nombre de communes qu’il aura obtenues». Pour Laye Junior Condé, un autre cadre du parti au pouvoir, «c’est un sentiment de fierté et d’espoir pour la Guinée».

Le chef de l’opposition Cellou Dalein Diallo, a annoncé pour sa part, devant ses partisans réunis pour l’assemblée générale ordinaire de son parti ce samedi, que l’UFDG est prête pour une décrispation du climat politique dans la mesure où l’objectif du parti est la protection des droits humains. «Nous voulons entrer dans une dynamique de construction d’une démocratie apaisée, a-t-il indiqué. Malgré les divergences, si le président Alpha Condé œuvre dans ce sens, nous serons un partenaire dans le respect de nos différends», a ajouté l’ancien Premier ministre.

Mais le leader de l’UFDG dit tout de même rester vigilant sur le respect des valeurs toujours défendues par son parti, laissant entendre que la balle se situe dans le camp d’en face. En attendant l’aboutissement de cette concertation, de nombreux citoyens demeurent sur leur faim.

Ce scepticisme des uns et des autres s’explique par le fait que ce n’est pas la première fois que les acteurs politiques se “rapprochent” en vue de trouver d’accords sur leurs différends. Mais jusqu’ici, ils ont tourné en rond. Espérons que cette fois-ci, pouvoir et opposition seront à la hauteur des attentes du peuple de Guinée longtemps malmené par sa classe politique.

Thierno Diallo, Kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.