Après Umbalo, Condé se dresse contre Issoufou : l’opposant Mahamane Ousmane reclus à Sékoutouréya ?

Même s’il y a trop de spéculations autour de la présence à Conakry et ce, depuis quelques jours, du candidat de l’opposition (Rassemblement démocratique et républicain (RDR Tchandji) et ancien président du Niger Mahamane Ousmane (71 ans) et son allié Hama Amadou à Conakry, Alpha Condé n’a jamais fait mystère de son soutien à l’opposant du président nigérien sortant, MahammadouIssoufou.

Pour preuve, en lieu et place de l’actuel président du Niger, Alpha Condé, forçant un 3è mandat contre le gré d’Issoufou a invité l’opposant de celui-ci à Conakry, à l’occasion de l’investiture. L’affaire a fait grand bruit, mais, Niamey n’en a cure, car sa position est restée intangible : pas de mandat de trop !

Si donc aujourd’hui des sources indiquent qu’Alpha Condé a accueilli au Palais des opposants nigériens – ce qu’il a dénoncé sans cesse chez MackySall, allant jusqu’à lui couper la parole, et l’accuser de complicité de déstabilisation -, il n’y a pas à se faire du sang noir. Il est vrai que les concernés ont démenti leur présence dans la capitale guinéenne : « C’est vraiment de la spéculation. Nous n’avons pas été à Conakry », rapporte média Guinée. On le sait, le second tour de la présidentielle nigérienne, est prévu le 21 février 2021.

Selon Financial Afrique« Recluse au palais Sékhoutouréya depuis cinq jours, l’opposition nigérienne prépare l’antidote pour neutraliser le candidat Mohamed Bazoum, dauphin du président Mahamadou Issoufou, arrivé à la tête du scrutin lors du premier tour tenu le 27 décembre dernier. » De l’avis de nos confrères, «Derrière cette réception cinq étoiles de l’opposition nigérienne, il y a la grande fâcherie entre Alpha Condé et Mahamadou Issoufou autour du débat sur le troisième mandat. Le Nigérien ne s’était pas embrassé de formules pour dissuader le Guinéen de renoncer à son projet de changement de la constitution. “Le temps des hommes… qui cherchent à s’incruster à vie au pouvoir, tire à sa fin”, canardait Issoufou, le 9 mars 2020  à Abuja, à l’ouverture de la 5ème législature du Parlement de la CEDEAO. Alpha Condé en avait pris  mouche se muant au fil des mois en un conseiller extérieur de Mahamane Ousmane pour lequel il met  son carnet d’adresses à disposition. »

Après donc Bissau, Alpha Condé se tourne vers Niamey et cette attitude risque de provoquer des précédents entre Conakry et les autres pays de l’ouest africain. 

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.