ARMP : Guillaume Curtis passe le témoin à Jonas Mukamba Kadiata Diallo

Deux semaines après sa nomination à la tête de l’Autorité de Régulation des Marchés Publics (ARMP), Jonas Mukamba Kadiata Diallo, le nouveau Directeur Général de cette entreprise étatique a été installé dans ses fonctions ce lundi 13 juin 2016. C’est l’Inspecteur d’Etat qui a présidé la cérémonie de passation de service en présence des plusieurs cadres de cette structure.

Dans son discours de circonstance, le Directeur Général sortant, après avoir dressé un bilan élogieux de ses deux années passées à la tête de l’ARMP, dira qu’il quitte cette institution avec un  »goût inachevé ». Guillaume Curtis a toutefois invité son successeur à poursuivre ses nombreux chantiers :

« Je vous invite M. le Directeur général, à consolider ces acquis et dans la mesure du possible de les accroître pour le grand bien des braves populations guinéennes, principales bénéficiaires de la commande publique », a-t-il sollicité.

De son côté, le Directeur général entrant, entame son intervention en rappelant que  désormais  l’heure n’est plus au discours aux choses concrètes.

« L’heure n’est certainement pas au grand discours. Il s’agit maintenant de voir quelle organisation mettre en place pour renforcer l’ARMP. Cette lourde responsabilité exige de nous, indépendance, compétence, probité morale et loyauté. », a-t-il fait remarquer.

Poursuivant, Jonas Mukamba Kadiata Diallo, rappelle que : « La bonne gouvernance sera notre préoccupation de tout instant dans l’exercice de nos fonctions.». C’est pourquoi, ajoute-t-il, « Je ferais en sorte dans l’exercice de ma mission à la tête de l’ARMP d’être juste et de toujours agir en toute humanité et équité dans le respect des lois, des règlements et de la charte de transparence et de l’éthique. Je sollicite vivement la collaboration et l’accompagnement du conseil de régulation et de tous les travailleurs pour la réussite de notre mission ».

C’est par la signature du Procès verbal de passation de service que la cérémonie a pris fin.

Abdoul Wahab Barry, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.