Assainissement: un nouveau corps pour lutter contre l’insalubrité à Conakry

Un nouveau corps d’agents de sécurité voit le jour à Conakry. Au nombre de 500, cette police verte aura pour action d’assurer la sécurité des espaces verts aménagés récemment à Conakry et d’assainir les lieux publics.

La cérémonie de lancement de ce nouveau corps ce vendredi, a été présidée par le Premier ministre Mamady Youla.

Pour le Gouvernement de la ville de Conakry, la relance des activités de la police communale s’inscrit dans le cadre de la lutte contre l’insalubrité à Conakry.

«Il y a eu des actions de déguerpissement, (…). Pour viabiliser et sécuriser les lieux déguerpis, les projets de construction d’infrastructures sociales, d’aménagement d’espaces verts, des parkings publics et de marchés pour les femmes, ont été immédiatement engagés. Dans le souci de préserver ces acquis, nous avons trouvé opportun de relancer les activités du corps de la garde communale. Ces agents sont disposés à lutter contre l’insalubrité et pour la préservation des espaces publics contre les occupations anarchiques.» a fait savoir le Général Mathurin Bangoura au cours de la cérémonie.

Par ailleurs, le Gouverneur de la ville de Conakry appelle les populations et les forces de sécurité à une forte collaboration dont l’objectif visé est de rendre la ville propre : « Je sollicite auprès des forces de sécurité et de défense, un appui précieux pour permettre à ces jeunes d’accomplir pleinement leur mission ». D’inviter les citoyens à une « collaboration franche pour faire de la ville de Conakry une cité propre et sécurisée».

Sur les 500 agents, 250 relèvent de la police communale, alors que les 250 autres sont au compte de la police verte, et ils seront déployés dans les différents quartiers pour assurer la sécurité des espaces verts construits récemment à Conakry.

Mariam Diallo, www.kababachir.com

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.