Assassinat de Mohamed Diallo : on en sait un peu plus !

Tous les jours apportent leurs lots d’éclaircissements sur l’assassinat du journaliste Mohamed Diallo au siège de l’UFDG. Aujourd’hui, c’est le tour des avocats, de nous édifier sur le cas de Bah Oury et de l’un de ses lieutenants. Un des lieutenants qui a pour nom Baba Alimou Barry. Eh bien, une grave accusation est portée contre lui : « C’est lui qui conduit le cortège pour agresser le siège de l’UFDG ».

C’est une déclaration de Me Salifou Béavogui, un des ex-avocats de l’intéressé. « En ce qui concerne Baba Alimou, j’ai eu le bras cassé dans sa défense. A sa sortie de prison, même nous saluer, il ne l’a pas fait », rumine le magistrat. La seconde accusation est portée contre Bah Oury, par un autre avocat. « Avant son arrivée, on n’avait jamais entendu de bagarre au siège. Il a fallu qu’il cherche à assaillir le portail pour qu’il y ait mort d’homme. (…) M. Bah Oury se promène avec des assaillants armés jusqu’aux dents. Il y a eu deux victimes qui ont porté des plaintes contre M. Bah Oury et de ses assaillants. Un seul de ses assaillants, nommé Djoudjou est interpellé et mis sous mandat de dépôt. Les autres sont en train de se promener librement », ajoute un autre avocat au cours d’une conférence de presse tenue à Conakry.

Toutes révélations confirment, s’il en était besoin que Bah Oury est tout simplement un imposteur, dont l’ambition affichée est d’anéantir l’UFDG, même si, pour certains détracteurs de Dalein, il est temps de changer de leadership. La Justice devrait se saisir du cas de Baba Alimou pour approfondir les enquêtes. Il reste que c’est une justice aux ordres.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.