Assemblée ordinaire de l’UFDG : Bah Oury attendu ce samedi ?

Il n’a certainement pas oublié le motif – insubordination – de son exclusion du parti. Il n’a non plus pas oublié que c’est par lui que la mort de Koula Diallo est arrivée au siège même de l’UFDG, à la Minière. Bah Oury sait désormais qu’il est suivi à la loupe et on est prêt encore une fois à ouvrir les hostilités à chaque fois qu’il voudra créer du désordre au siège de l’UFDG.

L’annonce de sa réintégration par la Justice est loin d’être une garantie pour lui de venir au siège. Le connaissant, peut-on tout de même s’attendre à lui, ce samedi à la Minière, à la faveur de l’assemblée générale ordinaire du parti ? C’est toute la question, mais l’homme lui ne se fait aucune illusion. « Je n’ai pour le moment pas une préoccupation pressante d’assister à ce genre de retrouvailles. J’ai toute une panoplie d’activités à faire. Le plus important c’est de renouer le pacte social, politique avec l’ensemble des militants. »

Il tâte d’abord les alentours du parti, jauge les intentions et multiplie les démarches souterraines pour se faire accepter, ne serait-ce que partiellement, le temps de finir les calculs politiciens qui visent à plier l’UFDG, avec elle, tout le bataclan. Bah Oury est déjà rassuré de son soutien probable. « J’ai toute ma place et j’aurai largement ma place. Vous allez vous en rendre compte lorsque l’UFDG va renaître encore plus forte, plus radieuse et éclairée », lâche-t-il dans JA.

Les frictions ne font que commencer.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.