Assistants universitaires : aucune suite favorable ?

Ceux qui s’attendaient à une suite favorable – pour les assistants – de la part du gouvernement sont certainement déçus. Pourtant la mise en application du décret conjoint doit encore attendre quant au rehaussement des primes des maîtres-assistants, les maîtres de conférences et les professeurs.

Dans une interview accordée à Media Guinée, le ministre Yéro Baldé a coupé court : « Les assistants n’ont pas été exclus. Pour parler d’exclusion, il faut y avoir droit. Les assistants, du point de vue de la loi, ne sont pas des titulaires de l’enseignement supérieur. Les titulaires sont les Maîtres-assistants, les Maîtres de Conférences et les Professeurs. Le décret 176/PRG/SGG/89 du 27 septembre 1989 stipule dans ses articles 11 à 18 que les assistants sont des contractuels de l’enseignement supérieur. Leur recrutement se fait sur la base de l’article 15 qui dispose qu’ils sont « recrutés pour deux ans renouvelables deux fois pour les titulaires d’un diplôme d’études supérieures (DES) et de deux ans renouvelables une fois pour les titulaires d’un diplôme d’études approfondies (DEA) ».

Voilà qui est clair. Ce qui veut dire qu’au terme de ce délai, « Les assistants doivent faire leur doctorat pour rester dans le corps de l’enseignement supérieur. L’article 15 précise aussi que dans le cas où l’assistant ne remplit pas les conditions pour rester à l’enseignement supérieur, « il est rendu au Ministère en charge de l’Education nationale ou s’il appartient à une autre administration, à celle du ministre en charge de leur administration d’origine pour leur affectation dans un autre service ». L’article 17 stipule que le renouvellement du contrat de l’assistant se fait à la demande d’un Professeur ou d’un maître de conférences sous l’autorité duquel l’intéressé a été placé. »

Cette sortie du ministre Yéro Baldé douche carrément les espoirs des assistants dont la grogne pourrait bien affecter, à s’y méprendre, le déroulement des cours. On verra bien.

 

Jeanne Fofana, Kababachir.com

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.