Assomption à Kankan : l’évêque de la cathédrale se réjouis !

Les fidèles chrétiens du monde entier ont célébré ce jeudi 15 août 2019, la fête de l’Assomption qui commémore la montée au ciel de la vierge Marie mère de Jésus-Christ. A Kankan, l’évêque de la cathédrale notre dame de la paix et des victoires, Monseigneur Emmanuel Félémou, s’est exprimé en marge de ces cérémoniales. Il se réjoui du climat de cohésion qui règne entres les différentes communautés religieuses de Kankan.

L’Assomption est la fête qui commémore chez les fidèles Chrétiens (Catholiques) à la fois, la mort, la résurrection, l’entrée au paradis et le couronnement de la vierge Marie, mère de Jésus. A cette occasion, les fidèles catholiques de Kankan, ont organisé un carnaval pour sillonner la ville.

A la fin de leur parcours, le chef de fil l’évêque de Monseigneur Emmanuel Félémou a rappelé l’importance de cette commémoration.

« Dieu par sa grâce nous a donné Marie. C’est la femme qui a accepté de servir Jésus, c’est le modèle de la foi et de la fidélité, cette femme depuis le début de l’existence humaine a été choisi par Dieu, pour qu’elle puisse être la mère de son fils Jésus qui est notre seigneur. Aujourd’hui, nous fêtons l’assomption qui est la montée de Marie, parce que quand elle a fini sa mission, Dieu l’a glorifié, pour l’amener au ciel ». Nous-a-t-il enseigné.

Chez les fidèles catholiques, commémorations et prières vont de paire. Pour la consolidation de la cohésion sociale qui  perdure à Kankan, des messages et de paix ont été véhiculés.  « C’est un message de cohésion, de paix parce qu’ici que nous prônons. Le 1er Erudit de Kankan Cheick Fantamady Chérif était là en 1953, pour l’inauguration de la première cathédrale avec mon Seigneur Maurice Maillot. Donc ils ont établi des liens ancestraux de religion à religion entre musulman et chrétien. Aujourd’hui je suis heureux de recevoir dans cette cathédrale les amis musulmans, de voir que la religion ne divise pas, mais rassemble, elle nous met sur le même chemin de paix » A-t-il conclu.

De nombreux fidèles présents à cette commémoration, tel que Julien Tamba Camara, n’ont pas manqué aussi d’évoquer leurs sentiments en ce jour radieux.

« Vraiment nous sommes très joyeux. La fête s’est bien passée, les fidèles sont présents, la célébration a été satisfaisante. La fête là signifie beaucoup de chose pour moi, d’abord la montée de la vierge Marie qui interpelle tous les chrétiens pour dire que Dieu connait vraiment la virginité de Marie. Donc je dis bonne fête à tous les fidèles chrétiens ». S’est-il réjoui.

A noter que la fête de l’assomption a été célébrée que chez les chrétiens (catholiques) à Kankan. Très bonne fête à tous les fidèles catholiques.

CHEICK-SEKOU BERTHE, CORRESPONDANT www.kababachir.com à Kankan.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.