Attaques contre les préfets : une insécurité ciblée ?

Les enquêtes sont ouvertes et se poursuivent… Certainement, cela doit être la même rengaine que va épouser les autorités avec les attaques répétées orientées contre les Préfets. C’est en effet les symboles de la République qui constituent la cible des bandits. Crimes organisés ou pas, cette insécurité ressemble à des escadrons de la mort. Les autorités doivent être interpellées.

Déjà, hier, sur les ondes des médias d’Etat, Alpha Condé met en place un Comité de défense et de sécurité nationale. Les missions, attributions organisation de la structure ont été identifiées. On ne sait vraiment pas le mobile de cette création qui figure pour autant dans la Constitution nous apprend-on. Ce comité est composé entre autres du ministre de la Défense, du Haut commandement de la Gendarmerie. Seule évidence, certains observateurs estiment que le pays est en danger tant à l’interne qu’à l’externe avec cette affaire de terrorisme qui inquiète tant certaines nations africaines.

A l’interne, c’est l’insécurité totale et ce sont les symboles mêmes de l’Etat qui en sont les cibles. On espère que le jour où la Présidence de la République sera attaquée par des bandits, le pouvoir centrale prendra les mesures idoines pour lutter contre l’insécurité en Guinée. En attendant, les Guinéens ne se sont jamais autant sentis en insécurité. La peur dans le vendre toute la nuit, dans des quartiers inaccessibles et obscures. Au même moment, on érige des barrages à travers Conakry pour, figurez-vous bien, arnaquer, quémander les usagers de la route, à des heures tardives. Pauvre Guinée !

 

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.