Attentat de Québec : Qui sont ces guinéens qui ont été tués dans l’attaque?

Comme annoncé dans nos précédentes éditions, une attaque terroriste a coûté la vie d’au moins six personnes dont deux guinéens, dans une mosquée à Québec.

Mais qui sont ces guinéens qui ont été tués dans l’attaque terroriste ?

Voici le témoignage pathétique d’un guinéen vivant au Canada, qui a eu la chance de côtoyer ces deux victimes :

« Suite à l’attentat survenu hier à la Mosquée de Saint-foy (quebec ville) notre oumma a perdu des êtres chers
Deux guinéens étaient parmi les victimes. Tanou Barry et Ibrahima Barry tous des amis.
Tanou était un ami du Lycee Kipé (Conakry). La dernière fois quand on s’était vu il y a juste 4 mois dans la même mosquée ou il a changé de monde. C’était un vendredi après la prière de 14h, il m’a présente sa maman qui est toujours à Québec comme la mienne d’ailleurs. Tanou et moi avions beaucoup de choses en commun. La foi, la patience, la tolérance, la persévérance. Nous avions aussi en commun, La guinée, le lycée Kipé, notre aventure en Angleterre, notre choix d’immigrer et de vivre au Canada pour avoir un meilleur avenir pour nous même, nos familles et nos enfants. Il y a juste 3 mois on se racontait tous ces points communs au phone. Il m’a dit Malal n’oublie pas aussi que nos femmes vont toutes actuellement à l’école et étudient dans la même discipline, nous avons chacun deux enfants et travaillons tous dans le même domaine. Je continuais en disant en plus, mon cher ami, ma femme et ta petite sœur qui nous a rendue visite ici l’été dernier, sont des amies depuis le Lycee. Il conclut de en disant que nous avons tous perdu nos papa et avons invité nos mamans qui vivent actuellement avec nous au Canada. Dieu est grand, il m’a donne la chance de raconter ceci aujourd’hui.
Quant à Ibrahima, Il est le jeune frère de Bao, un ami très cher
Rappelons-nous que La mort va frapper tout le monde, les seules inconnues sont : Quand, où et comment.
Prions pour le repos de leurs âmes.
Mes condoléances à la oumma et aux familles des victimes. » a écrit Malal Diallo, sur sa page facebook.

Kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.