Au Kerala, les vendeuses gagnent le droit de s’asseoir

Assujetties à des journées de 12 heures durant lesquelles elles n’avaient pas le droit de s’asseoir ou même de s’appuyer contre un mur, des vendeuses indiennes ont monté un syndicat pour protester contre leurs conditions de travail indignes.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.