Audit à l’énergie : la machine est lancée, Taliby partant ?


Le gouvernement a dépensé en subventions, entre 2018 et 2019, pas moins de 300 millions d’euros. C’est une information donnée par le Premier ministre, au cours d’une conférence de presse, à Conakry. Auparavant, c’est Alpha Condé lui-même qui demande: «la réalisation d’un audit complet du secteur énergétique afin d’en établir un diagnostic détaillé et définir les grands axes stratégiques de développement de ce secteur. »
Une seconde sortie du président a été enregistrée : «Le président de la République a reconfirmé ses instructions relatives à l’audit complet du secteur de l’énergie électrique en insistant sur le caractère insoutenable des subventions de plus en plus importantes allouées à ce secteur par le budget national », rapporte le porte-parole du gouvernement.  
Aujourd’hui, ça y est, la machine est lancée et on se demande si le ministre Taliby Sylla tient encore son fauteuil. Dans l’appel à manifestation d’intérêt, il est mentionné que la mission principale de l’audit consiste à « faire un point sur l’état de la situation actuelle, sur les plans fonctionnel et organisationnel, ainsi que son mode de gouvernance, d’identifier les causes des contreperformances et d’analyser les perspectives et prérequis nécessaires… » Le tout pour une durée de moins de deux mois.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.